MERCREDI  24 SEPTEMBRE

Tutorial

1- La problématique de la migration : le rôle de l'architecture
Jacques Printz, titulaire de la Chaire de Génie Logiciel du CNAM

Cette introduction de l'animateur servira à analyser le rôle de l'architecture dans le pilotage d'un projet de migration. La migration d'une application vers une nouvelle cible est considérée comme terminée lorsque les résultats de l'application dans son nouvel environnement sont strictement équivalents à ce qu'ils étaient dans l'environnement de départ. Il est donc fondamental de décrire les comportements de l'application et les caractéristiques relatives à la qualité que l'on veut voir être préservés sur la cible, de façon à se donner le moyen de valider la transformation correspondante. L'architecture est ce qui va permettre de structurer le projet de migration.

2- L'ingénierie des modèles logiciels et l'approche MDA de l'OMG.
Jean Bézivin - Équipe ATLAS, INRIA et IRIN, Université de Nantes et Pierre-Alain Muller - Université de Haute Alsace, Mulhouse

L'introduction dans les années 1980 de la technologie des objets a permis le remplacement du paradigme de décomposition fonctionnelle par celui plus souple de la composition d'objets. Étonnamment, cette évolution semble déclencher aujourd'hui un changement bien plus radical : le passage de la programmation directe à la transformation de modèles. Signe concret de cette évolution, l'OMG (Object Management Group) est en cours de transition rapide entre sa vision précédente OMA (Object Management Architecture) et celle du MDA (Model-Driven Architecture).

L'approche MDA se démarque des démarches traditionnelles de développement, centrées sur la production directe de code, pour explorer de nouvelles techniques de production d'applications informatiques, basées sur la distinction entre modèles indépendants des plates-formes (PIMs, Platform Independent Models) et modèles de conception et d'implémentation spécifiques (PSMs, Platform Specific Models). L'apparition rapide de nouvelles plates-formes et le besoin de garantir les investissements informatiques contre l'obsolescence technologique ont servi de déclencheur à cet important changement de paradigme. Le phénomène de transition technologique est pris en compte dans son aspect routinier et ordinaire et non plus dans son aspect exceptionnel. Les transitions technologiques du passé (legacy) vers le présent peuvent se traiter de la même façon que les transitions technologiques du présent vers le futur : séparation des aspects par des modèles basés sur des méta-modèles explicites, expression également explicite des opérations de transformation et de composition de ces aspects afin d'obtenir des systèmes exécutables, etc.

Ce nouveau décalage pose de nombreuses questions, auxquelles le tutorial s'efforcera d'apporter des éléments de réponses. Quelle est la part de marketing et de réalité concrète derrière le MDA ? Quelles sont les chances de succès de déploiement de cette technologie ? Y'a-t-il de nouveaux concepts dans la proposition OMG ? Quelles sont les notions théoriques qui pourraient être utiles pour le déploiement réussi de MDA ? Quels seront les changements prévisibles dans le processus industriel de développement et de maintenance du logiciel avec MDA ?

3- Conduite d'un projet de migration
Laurent Blondon - Sodifrance

La migration d'un système d'information vers un nouvel environnement technologique est une alternative séduisante à une refonte : capitalisation et valorisation du patrimoine applicatif existant, réduction majeure des risques, des coûts et des délais. Un changement de plate-forme se prête parfaitement à une migration et à une approche industrielle et outillée. De nombreuses expériences concrètes en la matière attestent de la maturité de cette approche. Dans le cadre d'un changement d'architecture, comme le portage d'applications client-serveur NSDK vers une architecture n-tiers J2EE,  une automatisation se heurte à davantage de complexités. Une " simple " traduction de code ne permet pas, en effet, de tirer parti du changement d'architecture et de technologie.

L'animateur décrira en détail la démarche consistant à abstraire la problématique en " remontant " au niveau des modèles. Une telle démarche de " migration par le MDA " suppose une capacité de rétro-modélisation des applications existantes pour créer des modèles de conception UML, qui pourront ensuite servir de cadre à une génération de code vers la cible retenue. Une politique soutenue de R&D sur les techniques de reverse-engineering, de slicing de code et de méta-modélisation permet aujourd'hui d'obtenir des résultats probants et de mener des projets complexes de migration..

JEUDI  25 SEPTEMBRE

Conférence :
Retours d'expérience

Table ronde : A-t-on besoin de MDA pour migrer ?avec le concours des orateurs.


Copyright (C) CNAM-CMSL 2003, Tous droits réservés.