Dans son Discours de la Méthode (1637), Descartes a développé l'idée que la méthode mathématique pouvait être étendue à toutes les branches du savoir humain. Il y énonce quatre préceptes dont le second est " de diviser chacune des difficultés que j'examinerai, en autant de parcelles qu'il se pourrait et qu'il serait requis pour les mieux résoudre ". Aujourd'hui, ce précepte est au cœur des approches que les tenants du génie logiciel et de l'ingénierie de systèmes proposent pour conduire les projets de systèmes informatisés, systèmes dont il est notoire qu'ils connaissent de fréquentes avanies, voire des désastres techniques et économiques comme ce fut le cas pour le système du contrôle aérien américain.

En réaction à ces développements laborieux et à risques la communauté informaticienne a eu recours au fil du temps à diverses approches comme la modularité, l'élaboration raisonnée d'architectures, l'urbanisation, l'ingénierie des exigences, la dissociation des domaines de préoccupation, la programmation par objets et ses variantes, la rédaction de guides et normes, la définition de processus, les mesures de complexité à divers niveaux d'abstraction ou l'assemblage d'éléments prédéfinis au moyen d'outils de composition. Tout est alors affaire de compromis entre la simplicité de composants élémentaires et la complexité d'un grand nombre d'éléments et de domaines qui tous interagissent de façon explicite ou implicite (propriétés émergentes). La maîtrise de l'élaboration et de l'exploitation des systèmes informatisés actuels passe par celle de cette complexité qu'il est nécessaire de mettre à jour le plus clairement possible.

Organisé par le Centre pour la Maîtrise des Systèmes et du Logiciel (CMSL) du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et d'une durée de deux jours, le présent séminaire d'étude, a pour but d'analyser, au travers d'un ensemble d'exposés didactiques et de descriptions de retours d'expérience du terrain donnés par des praticiens issus d'entreprises, la relation entre la complexité inhérente aux systèmes informatisés et la capacité des organisations (maîtrise d'ouvrage, maîtrise d'œuvre, sous-traitance) à réaliser de tels systèmes.

La première journée (18 juin 2002) sera consacrée à un tutorial sur la maîtrise de la complexité des systèmes informatisés tant au niveau architecture et processus de développement qu'au niveau organisationnel et humain, et ceci en prenant en compte les dernières évolutions des technologies de l'information et de la communication. La seconde journée (19 juin 2002) comprendra une analyse critique des techniques et méthodes en usage ainsi qu'un éclairage sur la pratique dans les entreprises. L'inscription pourra se faire, au choix du participant, pour une journée ou l'ensemble des deux journées.

 


Copyright (C) CNAM-CMSL 2002, Tous droits réservés.