Aujourd'hui, le développement des systèmes informatiques performants et sûrs est de plus en plus complexe et coûteux. La nécessité d'arriver à temps sur le marché implique des durées d'étude réduites. Le rapport entre prix et performances est devenu un critère important d'appréciation des systèmes. L'évaluation, avec le plus de précision possible, des performances et de la sûreté de fonctionnement doit être effectuée à la fois au plus tôt dans le cycle de vie des produits et tout au long de ce dernier.

Lors de la phase de conception, ces évaluations permettent de choisir entre les différentes options d'architectures en fonction des exigences du produit : détermination des goulots d'étranglement, des temps de réponse, de la sensibilité aux paramètres critiques définissant le système ainsi que sa disponibilité par rapport à celle demandée. Une démarche méthodologique précise est indispensable.

Organisé par le Centre pour la Maîtrise des Systèmes et du Logiciel (CMSL) du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), et d'une durée de deux jours, le présent séminaire propose d'analyser l'état de l'art actuel en matière d'ingénierie des performances. Malgré la rapidité du temps de cycle des microprocesseurs, de nombreux problèmes de performances demeurent, en particulier dans le domaine des entrées-sorties. La question de fond est : Peut-on oublier les performances (ou les non-performances) des plates-formes et ne se satisfaire que du fonctionnel pur ?

La première journée (mardi 20 mars 2002) sera consacrée à un tutorial sur l'ingénierie des performances. La seconde journée (mercredi 21 mars 2002) comprendra deux types d'exposés : d'une part, des analyses critiques de techniques et méthodes en usage et, d'autre part, un éclairage sur la pratique dans le contexte de projets menés dans des entreprises. L'inscription pourra se faire, au choix du participant, pour une seule journée ou l'ensemble des deux journées.


Copyright (C) CNAM-CMSL 2002, Tous droits réservés.