Centre d'étude pour

la Maîtrise des Systèmes et du Logiciel
 

CMSL
 

Objet, missions et orientations
 


Objet

Aujourd’hui, les systèmes d’information, et plus généralement les systèmes informatisés, imprègnent tout le tissu économique et social. La problématique maîtrise d’ouvrage / maîtrise d’œuvre, l’évaluation du rapport coût / efficacité de ces systèmes, l’impact économique et humain des dysfonctionnements, la maîtrise des évolutions, mêlent désormais de façon indissociable management et technique, et ce dans une perspective nécessairement internationale. Il faut spécifier pour répondre aux justes besoins et architecturer pour obtenir les comportements spécifiés.

L'objet du CMSL est l'étude de tous les aspects de l'ingénierie des systèmes complexes où le logiciel est à la fois l'élément fédérateur et le ciment car c’est le logiciel qui est désormais le maillon le plus faible de la chaîne. La qualité du service rendu par ces systèmes dépend de la façon dont les logiciels qui en constituent le cœur ont été acquis, développés, intégrés, tout autant que de la façon dont ils sont installés et exploités. Architecture, adéquation aux besoins et méthodologie sont au cœur de cette problématique. Le CMSL fédère les activités d'ingénierie système préexistantes au CNAM et les activités plus spécifiquement qualité autrefois prises en compte par l'IQSL - Institut pour la Qualité des Systèmes et du Logiciel - du Mouvement Français pour la Qualité.

La raison d'être de ce centre au CNAM est de contribuer pleinement, en conformité avec le contrat de développement de l'établissement, à la mise en place d'un pôle technologique et méthodologique répondant aux besoins qualité de notre industrie informatique. L’ingénierie des systèmes est le domaine par excellence où notre culture de généraliste doit trouver sa pleine expression.
 


Missions

Le Centre d'Étude pour la Maîtrise des Systèmes et du Logiciel a une double mission :

Retour d’expérience et diffusion des savoir-faire

Les grands groupes industriels français ont développé, souvent de façon individuelle, un savoir-faire considérable, parfois empirique mais efficace, dans le domaine de l'ingénierie des systèmes informatisés et des systèmes d’information. Il est indispensable que les expériences acquises et les savoir-faire soient recueillis, mis en forme puis structurés, afin d'être transmis au plus grand nombre, en particulier vers les PME/PMI qui pourront ainsi disposer de méthodologies et d’outils crédibles. Ces savoir-faire doivent être remis à jour régulièrement en fonction des évolutions de la technologie informatique et doivent permettre d'entretenir un référentiel de bonnes pratiques à utiliser dans les relations client-fournisseur.

 

Élaboration de nouveaux savoir-faire en architecture et méthodologie

 La mise à disposition de nouvelles technologies et l'évolution socio-économique rendent nécessaire l'adaptation permanente des savoir-faire de l'ingénieur, de façon à assurer d'une part un développement efficace, et d'autre part la bonne insertion socioculturelle de ces nouveaux systèmes. Les études effectuées dans ce cadre seront par nature technologiques : elles analyseront en détail les méthodologies et les outils de conception, de développement et de maintien de ces systèmes, en se plaçant résolument dans une perspective systémique. Leur objectif est de contribuer à l’établissement d’un corps de connaissances bien fondées et transmissibles en architecture de systèmes à logiciel prépondérant. Elles s'appuieront en aval sur les centres de recherche et de développement des grands groupes en particulier dans le domaine des télécommunication, du transport et de l’espace, sur les besoins des donneurs d'ordres (en particulier l'administration, les banques, la santé), et en amont sur des centres de recherche à vocation plus fondamentale.
 


Orientations de la recherche technologique

Les domaines d'investigation prioritaires, mais non limitatifs, couverts par le CMSL sont en relation directe avec les problèmes réels rencontrés par les industriels :

 

Management et stratégie d'acquisition

Un management inadapté est l'une des causes principales de mortalité des projets d’acquisition de systèmes d’information. On s'attachera en particulier à l'étude des interactions entre :  

ainsi qu’à l'évaluation et le management des risques (en particulier l'évaluation objective des nouvelles technologies et de l’innovation), les stratégies d'acquisition, les critères de satisfaction des usagers et du contrat de service pour une juste appréciation des coûts globaux et de l'analyse de la valeur. Ceci dans le cadre d'une ingénierie simultanée, impliquant de nouvelles approches de travail en réseaux, au sein de projets complexes mettant en œuvre de multiples technologies.

 

Modélisation de l’entreprise

L'organisation de développement d'un système complexe dépend fortement de l'architecture du système, et l'acceptation du système par ses utilisateurs dépend de la bonne prise en compte des contraintes de l'organisation cible et de l'organisation de soutien. Cet axe est en plein essor aux États-Unis (c'est le business strategic development) ; il intègre la présence des systèmes d’information comme composante fondamentale du management des entreprises. C'est une condition nécessaire à la maîtrise des coûts et à l’audit. Cette modélisation permet de mieux comprendre la finalité des organisations au service de l’entreprise. Elle est la meilleure garantie d'amélioration des compétences et des performances individuelles et collectives, tant au niveau du développement du système d’information que de celui de son utilisation.

Assurance qualité et ingénierie des processus

L'assurance qualité est fondée sur la maîtrise des processus qui concourent à la fabrication de ces systèmes. On s'attachera en particulier aux aspects :  

Architecture des systèmes et des logiciels

L'architecture est une donnée fondamentale pour la juste appréciation des coûts et de la qualité, relativement aux services rendus par le système informatisé. A coté de l’architecture des données qui restent l’élément stable, il faut prendre la pleine mesure de l’architecture des contrôles en y intégrant les contraintes de la répartition et celles de l’environnement. La taille de ces systèmes et la variété des services offerts nécessitent une approche évolutive construite autour d'un système de systèmes dont chacun se développe à son rythme propre. L'accent est mis sur les aspects interopérabilité, sur l’identification des sous ensembles critiques requérant un " usinage " ad hoc et sur la qualité des données. Le caractère très évolutif des technologies informatiques rend nécessaire la mise en place d'un architecture fonctionnelle fondée sur les exigences de façon à contrôler l'impact des modifications et la prise en compte des caractéristiques non fonctionnelles (facilité d'emploi, fiabilité, rendement, maintien et portabilité) au moyen d’un référentiel décrivant la configuration du système.

Ingénierie de la sûreté et de la sécurité

La présence de volume important de logiciel dans tous les grands équipements oblige à repenser les notions de sûreté et de sécurité des systèmes car le logiciel est désormais le maillon faible de la chaîne, en particulier :  

  Modélisation et simulation

La compréhension des comportements dynamiques dont tous les grands systèmes sont le siège nécessite une approche expérimentale et statistique de nouveaux phénomènes dont il faut faire une description précise et fidèle, en particulier :

Toutes ces techniques doivent faire partie de la boîte à outils des architectes concepteurs de systèmes. La simulation est indispensable quand l'expérimentation est difficile ou très coûteuse.
 


Moyens pour la transmission des savoir  


Moyens pour l'élaboration de nouveaux savoir-faire


Participation et suivi des organismes nationaux et internationaux

Groupes ISO/SC7 via l'AFNOR pour le suivi SPICE, MFQ, AFITEP, IEEE ICSE, SEE, CE/DG III et DG XIII, EOQ, INCOSE/AFIS, etc.  


Organisation du CMSL

L'organisation à mettre en place consiste en :


Ressources du CMSL

1. Cotisations : deux niveaux d'adhésions sont envisagés :  

2. Autres produits  


Renseignements  

CMSL - Conservatoire National des Arts et Métiers

292 Rue Saint-Martin

F75141 PARIS CEDEX 03

Secrétariat CMSL

Tel : +33 (0) 1 40 27 22 58, Fax : +33 (0) 1 40 27 23 77